La dernière Loge de Loane

C’était la dernière loge de Loane. Dans cette petite salle parisienne, la chanteuse a ponctué la saison de plusieurs concerts en acoustique. Seule en scène, derrière son piano, avec Jérôme Plasseraud du groupe 1973 à la guitare, Loane offre ainsi une véritable redécouverte de son dernier album « Le Lendemain », aux sonorités très 80’s.

La simplicité de ce subtil écrin, l’exercice de l’acoustique redonne de l’élan à la voix et aux textes, résolument actuels, de l’artiste, qui a connu, cette année, un certain succès notamment avec le très réussi duo avec Christophe, « Boby ». Christophe, la rejoindra, d’ailleurs sur scène, pour interpréter ce titre avant de laisser sa place à Gregori Czerkinsky pour un duo avec la belle Loane sur « Natacha ».

Au fil des chansons, les écorchures du timbre de Loane se révèlent bouleversantes dans cette mise en abyme simple et émouvante sur des titres comme « L’impossible abîme », « Le goût des autres » ou encore « Adieu tristes sourires ». Franche, légère mais désarmante, Loane s’inscrit  avec une douceur sans précédent dans le paysage musical francophone.

Le concert s’est achevé sur une improvisation blues des quatre artistes offrant au public un moment un peu fou. Quelque part au fond de la salle se trouvait peut être l’une de ses plus grandes fans, la chanteuse Rose, qui reprenait en choeur chaque refrain.

 

Site Officiel