Pussy Riot : La prière de Jeanne

« Ô mes sœurs cagoulées de rose

Moscovite si tu l’oses

Cette prière-là est pour vous

vos colères et vos dégoûts

Pour vos poèmes au vitriol

Vos cris de chatte, vos danses folles

Entre nous, bravo et merci »

FREE PUSSY RIOT. Un mot d’ordre qui envahit depuis plusieurs semaines les médias internationaux. Les requêtes de la libération des trois membres du collectif fleurissent comme des fleurs, qu’on préfèrerait voir sous le seau de la justice russe. Jeanne Cherhal a livré sur Youtube un inédit, un titre en soutien aux trois jeunes femmes, un hymne féministe et moderne. Réactive, interactive, Jeanne n’en est pas à son coup d’essai, et c’est avec autant d’intelligence et de sensibilité qu’elle a choisi de s’exprimer sur ce sujet, révoltant, qui lève l’ombre sur la Russie de Poutine.

 

« Et je n’ai pas peur de vous. Je n’ai pas peur du mensonge, je n’ai pas peur de la fiction, je n’ai pas peur de cette mystification mal fagotée, je n’ai pas peur du verdict de ce soi-disant tribunal. Parce que vous ne pouvez me priver que d’une soi-disant liberté. C’est la seule qui existe sur le territoire de la Fédération de Russie. Ma liberté intérieure, personne ne pourra me l’enlever. » Maria Alekhina du groupe Pussy Riot

    Laisser votre commentaire ici